Lettre de Nicolas De Lap. à Roger

Cher Roger,

Parmi les démarches administratives, l'activité d'écrivain public me réserve quelques surprises. Celle que je vais te raconter est fascinante et étrange.

Cet après-midi, le temps d'hiver était bien installé avec chutes intermittentes de neige et brouillard. Un homme à l'air hagard est entré dans ma boutique d'écriture. Avec son allure et sa tenue, j'ai cru à un clochard égaré et souhaitant se réchauffer. Alors que je le raccompagnais, il m'a sorti un billet de 50 Euros.

Bien que parfaitement audible, son discours était décousu, plein de silences et plutôt bizarre. Il prétend être amnésique et voulait écrire à quelqu'un qui devrait le sauver comme il dit. Sa démarche avait l'air réfléchi puisqu'il connaissait mes tarifs. A force de le questionner et de mettre de l'ordre dans ses mots, j'ai pu lui rédiger son courier: l'histoire incroyable d'un homme qui se réveille un matin sans le moindre souvenir. Dans son appartement -dont il n'est plus sûr que cela soit le sien!- il y avait l'équipement d'un photographe professionnel et une photo comportant un nom ainsi qu'une adresse… Après la relecture de la missive destinée à cette personne, il pleurait de joie.

C'est assez inquiétant d'être confronté à ce genre de situation. Tu as beau le croire sincère, le doute revient à plusieurs reprises: est-ce qu'il ne serait pas totalement fou? L'angoisse creuse tout à fait l'estomac quand tu le vois disparaître dans le brouillard. J'avais le sentiment d'être dans un livre de H.P. Lovecraft. Le vent sournois et un horizon humide entretiennent l'impression d'irréalité.

Cela l'a sacrément bouleversé en tout cas. Il m'a raconté avoir arpenté pendant plusieurs jours les rues de Lyon en espérant croiser quelqu'un qui le reconnaîtrait. Le thé au jasmin que je lui ai fait boire semblait lui rappeler quelques choses. Il serrait les dents pour se souvenir.

Je ne souhaite cela à personne. Est-ce que tu as déjà entendu des cas semblables? Normalement, je devrais le revoir car il a fait adresser la réponse ici. Il n'arrive pas encore à lire…

Donnes-moi de tes nouvelles.

Avec toute mon amitié,

Nicolas De Lap.

Advertisements
Published in: on Tuesday 4 April 2006 at 8:38 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/04/04/lettre-de-nicolas-de-lap-a-roger/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: