Lettre de Nicolas De Lap. à François D

Cher François D,

Je n'ai pas eu de clients ce matin et l'après-midi pluvieuse s'annonce mal. Dans ces cas-là, une impression d'inutilité s'insinue en moi et je ne peux pas lutter contre un coup de blues, le plus souvent passagé.

Du coup, j'ai pensé à toi qui est au chomage, fait comme un rat dans ton grand appartement conçu pour deux. As-tu retrouvé du boulot? Est-ce que tu cherches vraiment ou as-tu d'autres projets?

Je plains tes journées sans rien et sans aucun but. Je ne pourrais pas supporter.

Quand l'ennuie s'installe, mon remède favori est la marche. Je me promène au hasard dans les rues de Lyon en observant la ville et les gens. Mon itinéraire oscille savamment entre des rues très animées et des quartiers presque vides. Je revis un peu de leur frénésie et de leurs états d'âme. Hier soir, j'ai croisé un fanfare qui revenait d'un concert de rue. Le chahut que faisaient les musiciens, le pétillement de leurs yeux, la légèreté de ceux qui goûtent encore leur joie et les mains enlacées d'un couple parmi eux, tout cela m'a redonné confiance en l'existence. Cela contrastait avec les mines absentes des supporters de l'équipe de France captivés par l'écran télé se moquant des contorsions de l'instant présent.

Je croyais presque pouvoir croiser le bonheur. Je croyais que la vie allait me sourire en m'offrant un cadeau, un présent inatendu.

Je reprends cette lettre après avoir été interrompu par un client. Il s'agit d'un cadre ambitieux qui n'a pas le temps d'écrire des mots d'amour à sa femme. Il me donne quelques indications et une belle somme. Il me fait confiance pour le reste. Cette fois-ci, il n'était pas seul… sa secrétaire… le manque d'imagination me dégoûte au plus au point.

Cela a brisé les quelques mots que je voulais ajouté. La feuille blanche m'impressionne soudain. L'effet salvateur de ma promenade d'hier s'est épuisé. Vais-je arriver à dormir?

Donnes-moi de tes nouvelles! Si tu veux causer ma porte t'est grande ouverte.

Avec toute mon amitié,

Nicolas De Lap.

Advertisements
Published in: on Sunday 28 May 2006 at 8:32 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/05/28/lettre-de-nicolas-de-lap-a-francois-d-2/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: