Lettre de la Confidente à Nicolas

Cher Nicolas,

Je suis ravie que vous accordiez plus de crédit à mon offre. Pour mon habileté à négocier, vous avez vu juste car je travaille dans la finance où tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Je regrette de plus en plus de m'être laissé embarquer dans cet univers. Mais c'est une autre histoire que je vous raconterais peut-être.

Personne n'est vide, simplement on ne nous enseigne pas le courage d'être soi. Alors la moindre différence vis-à-vis des autres fait peur et conduit à embrasser la carrière d'être vide qui fait là où on lui dit de faire, qui se conforme à son milieu ou aux belles normes sociales de son pays. Si vous aimez endosser le rôle des autres, vous auriez dû faire comédien. Avez-vous fait du théâtre?

Je ne vous sens pas vide mais plutôt replié sur vous même avec l'angoisse de souffrir aux contacts des autres. C'est vrai que s'engager et s'émouvoir dans une relation comporte un potentiel risque important ainsi que des désillusions terribles au bout. Comme sur les cours de tennis à Roland-Garros, il faut savoir à la fois écouter son adversaire pour jouer avec, même si ici l'objectif est de le battre, et exprimer sa personnalité en variant son jeu. Il faut savoir aussi se dévoiler progressivement en fonction de l'attitude de l'autre, quitte à retirer ses billes en douceur quand cela tourne mal.

Je ne fais pas une analyse psychologique de bazar mais j'émets juste une hypothèse permettant de poursuivre le dialogue. Cette première confidence, et pas des moindre, me touche beaucoup. Merci de me dire si mon analyse est complètement fausse et de me donner votre point de vue.

Vous avez probablement raison sur le fait que la rencontre serait profitable à notre correspondance. Cependant cela ne sera pas possible pour moi et je ne souhaite pas me justifier.

J'espère vivement que nous pourrons continuer cet échange épistolaire.

votre (déjà?) et mystérieuse confidente

ps: j'aime mieux recevoir vos lettres sous forme manuscrite.

Advertisements
Published in: on Saturday 3 June 2006 at 4:05 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/06/03/lettre-de-la-confidente-a-nicolas/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: