Lettre premier amour, Nathalie

Cher premier amour, ma chère Nathalie,

Cette nouvelle rencontre à Lyon fut une vraie merveille. J’ai encore le frisson des caresses, cette tendresse simple partagée loin des regards. J’ai découvert d’autres aspects de Lyon grâce à toi. Je n’allais jamais dans ces quartiers cossus et pour cause.

Nous avons refait un peu connaissance. Je te trouve changée. En revanche, tu dis que ce n’est pas mon cas. Je me crois pourtant moins naïf et plus combatif que lorsque j’étais ado.

De ces moments ensemble, il me reste une sensation d’irréalité. La complicité est revenue très forte mais nous gardons en même temps nos distances, une étrange méfiance du lendemain. Je me sens encore plus perdu qu’avant. J’ai très envie de continuer à te voir tout en ayant cette inquiétude de la fragilité actuelle de notre relation. Je ne voudrais pas être victime d’une nouvelle passade de ta part. Je t’ai sentie hésitante. Tu a eu quelques regards absents qui m’ont fait peur.

J’ai très envie que nous vivions une nouvelle histoire, bien sûr différente de notre premier amour. Et toi, qu’as-tu ressentie?

Comme convenu, je viendrais à Avignon dans quelques jours pour passer un week-end tous les deux (en amoureux?).

Je t’embrasse de tout mon coeur.

Jacques

Advertisements
Published in: on Saturday 23 September 2006 at 9:33 am  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/09/23/lettre-premier-amour-nathalie/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: