Lettre premier amour, Nathalie à Jacques

Cher Jacques,

Nous avons vécu deux belles soirées à Lyon. J’ai beaucoup apprécié la complicité qui s’est installée. Je dois te dire que je n’avais pas connu cela depuis longtemps. Comme toi, je garde un fulgurant souvenir des quelques caresses échangées. J’ajoute qu’elles restent précieuses car nous n’avons ni l’un ni l’autre basculé dans le désir charnel.

J’ai peut être été un peu expéditive quand je t’ai dis que tu n’avais pas changé. J’avoue que je n’ai pas réussis à bien te comprendre, à mieux saisir qui tu es, qui est mon premier amour. C’est rare. Les hommes, je les cerne assez vite en général. D’où mes moments d’absence, j’étais perplexe.

J’ai donc besoin de temps pour te connaître et pour envisager une suite. Je ne veux pas être comme les candidats à l’élection présidentielle qui ont tenus ce week-end de beaux discours aux chercheurs. Je ne veux rien te promettre pour l’instant. J’aime t’avoir retrouver, j’aime être avec toi, j’aime ce que je connais de toi. Est-ce suffisant pour construire une vie commune? Et il y a ces points d’ombre en toi que j’aimerais éclaircir.

A très bientôt.

Je t’embrasse fort.

Nathalie

Advertisements
Published in: on Monday 2 October 2006 at 5:43 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/10/02/lettre-premier-amour-nathalie-a-jacques-2/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: