Lettre premier amour, Nathalie à Jacques

Cher premier amour, Jacques,

Je suis inquiet de ne pas avoir de tes nouvelles. Nous devions nous voir ce week-end. Lors de notre dernier coup de fil, tout allait bien. Tu étais un peu distant mais tu n’as pas décommandé. J’espère que tu aurais eu ce courage.

Je m’excuse si je t’ai blessé de quelque manière. Je voulais être honnête avec toi.

La tempête qui a traversé la France il y a quelques jours m’a fait réfléchir. La vie est trop fragile pour s’enfermer dans un orgueil d’indépendance. Je suis maintenant certaine de vouloir m’engager dans une nouvelle histoire avec toi. Tu te demande certainement pourquoi. En fait, je ne veux pas finir avec que des regrets, comme une vieille fille timide qui n’a jamais rien osée. Je ne veux pas me retrouver plus tard en n’ayant jamais osé me mettre en danger d’aimer. Je veux apprendre à aimer, à t’aimer.

Je t’en prie ne me laisse pas sans nouvelles. Même si tu ne veux plus de moi, téléphone ou écris!

Avec toute ma tendresse,

Nathalie

Advertisements
Published in: on Sunday 8 October 2006 at 3:19 pm  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/10/08/lettre-premier-amour-nathalie-a-jacques-3/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: