Lettre de Roger à Nicolas De Lap.

Cher Nicolas,

J’ai pas vu passer le temps depuis mon dernier courrier. Au boulot c’était pas la joie avec des incertitudes et quelques semaines de chomage technique. A la maison c’était pas mieux. Nathalie boudait et refusait de parler. Genre ambiance grand froid avec deux ou trois phrases échangées par jour. Du coup, j’étais complètement à l’ouest. Je courrais davantage et je me barrais de la maison autant que possible. Impossible de… Voilà, c’était un fichu statu quo…

Un de ses soirs où je vois la vie comme un couloir noir et terrible -tu me connais assez pour voir ce que je veux dire-, j’ai tout balancé façon grande scène mélo d’un film. Je lui ai carrément dit qu’on devait se quitter car je comprenais plus rien à notre vie. Elle a rajouté une couche sur ma faible quantité de neurones et mon insensibilité. J’ai dit d’autres conneries bien senties sur son attitude méprisante envers les gens bêtes et autres trucs dans le genre. Je te passe la mauvaise foi réciproque qui a suivi. Je sentais monter en moi des envies de frapper pendant qu’elle en rajoutait avec notre histoire qui était une erreur. Puis elle s’est arrêtée net en me voyant m’approcher. Il y a eu un silence bizarre. On était gêné tous les deux et on savait plus quoi dire.

Au bout d’un moment, Nathalie m’a dit qu’elle avait failli me tromper. Quelqu’un qu’elle avait rencontré au cours de danse. J’étais KO. Il s’était rien passé finalement. Elle était pas fière mais voulait pas s’excuser. Elle dit qu’elle avait eu besoin de sentir que c’était possible. Elle voulait encore pouvoir séduire. Elle voulait se sentir exister grâce à d’autres. Selon elle, la vie de couple nous a transformé en deux vases avec des fleurs miteuses.

Même si tu imagine le pire, cela m’a secoué. Je lui ai dit qu’on avait eu du bon temps, que j’avais été heureux avec elle et que je l’avais aimé. Il fallait donc se quitter. C’est moi qui allait partir de la maison. En un regard, j’ai compris que j’avais faux. Elle a rit et pleuré en même temps pour me dire que j’avais pas été aussi tendre depuis longtemps. Je te passe le reste de la discussion et des bonnes résolutions pour notre futur. J’ai l’impression qu’on repars sur les chapeaux de roue. Elle vient courrir avec moi et je regarde avec elle des films un peu prise de tête. Elle m’explique un peu et des fois je suis scotché tellement cela me plaît.

Je vais aussi changer de boulot. Le secteur de l’imprimerie est en perte de vitesse à Montpellier, tôt ou tard il y aura du dégat. Je prends les devants pour faire fonctionnaire à la bibliothèque. Avec l’association des bibliothécaires français, je fais une formation d’agent du patrimoine pour faire les tâches chiantes d’enregistrer les livres dans l’ordinateur, de ranger et de couvrir les livres. J’aime bien l’ambiance des bibliothèques.

Je suis sur le cu que tu ais fait le premier pas vers ta confidente. Il faut conclure maintenant. C’est pas toujours facile. Pour ton voyage au Mali, je sais pas quoi te dire. Pourquoi t’irais pas voir un psy? Si t’arrives pas à l’oublier, il faut trouver un moyen de vivre avec ou de l’évacuer. Je sais que c’est facile à dire.

Pour terminer, je voulais aussi te dire qu’avec Nathalie, on projete de venir à Lyon pour début décembre. On a décidé de se faire des voyages à deux. En plus on a envie de voir notre parrain. Qu’en dis-tu?

Amitiés de nous deux.

Roger

Advertisements
Published in: on Wednesday 18 October 2006 at 4:04 pm  Comments (2)  

The URI to TrackBack this entry is: https://epistolaire.wordpress.com/2006/10/18/lettre-de-roger-a-nicolas-de-lap-2/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 CommentsLeave a comment

  1. trees bonne lettre

  2. Merci.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: